Un parlementaire français a soumis une question au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Français sur les violations des droits humains et la situation sanitaire dans le milieu carcéral à Bahreïn

Alors que la crise sanitaire due au Covid-19 et les violations des droits humains sévissent dans le milieu carcéral à Bahreïn, un parlementaire français a relevé la nécessité d’agir dans une question soumise au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le 20 juillet 2021, M. Michel Larive, député de l’Ariège et membre du parti la France insoumise, a interpellé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur la situation préoccupante en milieu carcéral à Bahreïn, et en particulier dans la prison de Jau. Il indique en effet avoir été sollicité par plusieurs ONG de défense des droits humains, citant Salam for Democracy and Human Rights. M. Michel Larive partage d’abord son inquiétude quant à la propagation du virus Covid-19 dans les prisons, dans lesquelles les mesures barrières ne sont pas respectées et les soins non adaptés. Il remet également en cause la surpopulation carcérale en prenant pour exemple la prison de Jau dont le taux d’occupation est de 300%. Il condamne par la même l’absence de transparence et d’action des autorités bahreïniennes sur ces sujets.  Enfin, M. le député relève que les autorités policières empêchent les citoyens à manifester pacifiquement afin de demander la libération de certains prisonniers détenus arbitrairement pour leurs opinions, en les forçant à signer un document attestant qu’ils ne manifesteront pas.

Ainsi, il appelle le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères à prendre position, afin que la France agisse diplomatiquement pour solliciter de Bahreïn qu’il améliore l’accès à des soins contre le Covid-19 et qu’il libère une partie des prisonniers, dont les prisonniers politiques, pour pallier la surpopulation carcérale.

Salam DHR tient à remercier M. le député Michel Larive pour son soutien aux droits humains et à la démocratie à Bahreïn et implore à la communauté internationale de continuer à soutenir le peuple de Bahreïn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *