Afghanistan : la communauté internationale doit s’engager avec la nouvelle autorité des talibans avec une clarté et une détermination renouvelée et ne pas oublier le peuple afghan : « Vous n’êtes pas seul »

Paris – 09 Septembre 2021

Afghanistan : la communauté internationale doit s’engager avec la nouvelle autorité des talibans avec une clarté et une détermination renouvelée et ne pas oublier le peuple afghan : « Vous n’êtes pas seul »

Salam pour la démocratie et les droits de l’homme (SALAM DHR) s’engage avec d’autres organismes et organisations de la société civile afin de développer un appel collectif et substantiel de la société civile concernant les obligations qui incombent désormais aux nouvelles autorités talibanes en Afghanistan.

Au cœur de son action, SALAM DHR cherche à exprimer sa solidarité avec le peuple afghan et à faire comprendre à ceux qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur du pays que la communauté internationale est à leurs côtés et qu’ils ne sont pas seuls.

Dans son initiative avec d’autres organisations d’ONG, SALAM DHR exhorte la communauté internationale à s’engager avec les dirigeants talibans pour garantir que, lors de la transition d’une force armée insurrectionnelle non étatique à celle d’un gouvernement responsable, les nouvelles autorités soient tenues responsables de leurs actions. L’organisation appelle la communauté internationale à continuer d’aider les Afghans vulnérables, y compris, si possible par l’intermédiaire d’autorités locales responsables et redevables, mais exhorte les dirigeants des Nations Unies à veiller à ce que les nouvelles autorités comprennent que leur conduite sera soumise à la gouvernance internationale et aux normes des droits de l’Homme, qui forment un code moral et éthique universel établi dans la Charte des Nations Unies par le biais de traités internationaux contraignants relatifs aux droits de l’homme et le droit international coutumier.

Les dirigeants talibans doivent comprendre qu’ils seront tenus responsables de leur conduite et SALAM DHR les exhorte à reconnaître immédiatement que :

  • Leur gouvernement a la responsabilité sans équivoque de faire respecter les normes internationales d’ordre public en Afghanistan, afin de protéger la sûreté et la sécurité de chaque personne sur le sol afghan ;
  • Les droits humains universels sont inconditionnels, sans égard aux caractéristiques personnelles d’identification, y compris le sexe, la religion, l’origine ethnique, l’apparence ou tout aspect d’opinion, qu’il soit personnel ou politique ;
  • L’État afghan est juridiquement lié par les obligations conventionnelles et les normes du droit international coutumier ; et que
  • La communauté internationale poursuivra les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité présumés, à la suite desquels des dirigeants et des membres talibans pourraient faire l’objet d’une arrestation internationale ou même nationale, d’une restriction de leur capacité de voyager ou d’accéder à des financements par le biais de sanctions «Magnitsky» imposées par l’État.

 

En outre, SALAM DHR appelle les dirigeants de l’ONU et tous les chefs d’État et de gouvernement à s’engager à :

  • Refuser toute reconnaissance ou coopération avec les autorités talibanes à moins qu’elles ne s’engagent à respecter les obligations internationales en matière de droits humains ; et
  • Établir un mécanisme indépendant des droits de l’homme au UNHRC pour surveiller les allégations de crimes de droit international et de violations et abus des droits de l’homme, afin d’annuler une initiative du 24 août 2021 au UNHRC.

Parlant de la sensibilisation de l’ONG SALAM DHR, Andrew McIntosh, directeur de la recherche, a déclaré :

« Salam DHR est solidaire du peuple afghan. Nous soutenons les personnes déplacées qui ont été forcées de prendre la décision déchirante d’assurer leur sécurité et celle de leurs familles au détriment de tout ce qu’elles savent et chérissent derrière elles. Nous sommes aux côtés des victimes de persécutions et de violences sectaires, dont le droit même d’exister est menacé en raison de leur foi et de leur culture. Nous sommes solidaires des femmes courageuses d’Afghanistan, qui continuent de s’autonomiser selon leurs conditions.

Au cours des mois et des années à venir, nous nous efforcerons de collaborer avec des organisations qui veilleront à ce que les Afghans trouvent un refuge sûr et se construisent une nouvelle vie pour eux-mêmes et leurs familles, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Afghanistan. Notre message au peuple afghan est le suivant : “Vous n’êtes pas seuls”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *